Culture

Catégories

Dernières vidéos

Derniers replays

Live
2.4
 Replay

De l'autisme aux troubles du Spectre Autistique

07/09/2021 à 11:30

20 ans de recherche et d'Accompagnement... En présence du Professeur Frédérique Bonnet-Brihault, chef de service Centre Universitaire de Pédopsychiatrie. Au programme : 13h Accueil des participants café accueil 13h30 Ouverture du Colloque : - Mot de bienvenue par Monsieur Rémi Martial –Maire de lèves-Conseiller départemental - Ouverture des travaux par Monsieur le Président de l’Ordre de Malte France (sous réserve) - Coopération permanente entre recherche et accompagnement : une identité en région Centre val de Loire Professeur Frédérique Bonnet-Brilhault Chef du service de pédo-psychiatrie CHU Tours - 20 ans d’accompagnement des personnes autistes en Eure et Loir Dr Jacques Constant Pédopsychiatre-Consultant, Dr Vincent Rouyer Pédopychiatre Chef filière autisme, Claire Lucas-Pointeau Cadre Supérieur filière autisme Pause - Table ronde autour de la thématique du jour avec la participation de parents, d’une personne TSA, de Fanny Laffaye-Hill (Directrice du pôle autisme 28 de l’Ordre de Malte France), de Gérald Naulet (adjoint au DD ARS 28) Modérateur : Martine Vandermeersch Vice-présidente fédération autisme CVL - Témoignage de Jean Philippe Piat membre du Conseil d’orientation stratégique du Centre de ressources autisme CVL- 17h30 conclusion du colloque par Monsieur Laurent Habert Directeur général de l’ARS CVL(sous réserve) lk Durant toute la durée du colloque présence de l’association Help Picto et du robot Nao

Live
4.5
 Replay

Lecture virtuelle - Hilda de Marie NDiaye

24/04/2021 à 09:00

Lecture par Mélanie Pichot, Fabien Moiny et Aude Bears. Compagnie Théâtre en Pièces. Mme Lemarchand a besoin d’une femme de peine. Ce sera Hilda. Mme Lemarchand la veut pour le ménage, pour son service, pour ses enfants. Le seul nom d’Hilda l’envoûte, la fascine. Elle la veut pour elle seule, totalement, entièrement. Mme Lemarchand n’a pas l’intention d’exploiter Hilda, ni même de la regarder comme sa bonne. Mme Lemarchand est une femme de gauche. Elle veut éduquer sa servante, la former à la chose politique, lui apprendre à penser. Il lui faut aussi l’amitié d’Hilda, toute la vie d’Hilda et l’illusion d’une égalité possible. Comment supporter, sinon, d’être servie ? Marie Ndiaye aime jouer avec la cruauté des situations quotidiennes. Elle les mène jusqu’aux limites du supportable. En ces tréfonds, le réalisme flirte avec le fantastique : la fascination devient envoûtement, la domination vampirisme, le cocasse terrible. Mélanie Pichot : "Lorsque j’ai lu Hilda, j’ai été très amusée par les premières pages. J’avais la sensation d’un vaudeville. Et plus j’avançais dans la lecture, plus je me sentais happée, serrée, prise. C’est la force particulière de cette pièce, de cette écriture. L’auteure nous cueille. On entre dans la pièce avec légèreté, avec sourire, avec amusement et petit à petit, une machine infernale se met en place, nous broie. Et plus aucune issue n’est possible. L’architecture de cette pièce est implacable."